8050 fiches techniques
536 essais
24 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 volvo xc70
 citroen c1 sensodrive
 corvette c3
 golf
 clio 2
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Ford Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Ford Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Ford  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Ford >

Essai Ford Mustang Boss 302


Librairie Ford


Ford Mustang Boss 302 : Essai

Le rêve américain peut s’illustrer par un certain nombre de choses, comme par exemple une automobile, de préférence peu discrète et avec un généreux V8. Au premier rang des autos de ce genre, la Ford Mustang.

Ford Mustang Boss 302

Le nom de Mustang vient-il d’un avion de chasse ou directement du cheval, nous ne le savons pas (même si le logo fait pencher la balance pour le cheval). Ce que nous savons, c’est que c’est l’émeute à chaque fois que nous essayons une Ford Mustang. « Pourquoi tu ne m’as pas appelé » entend-on à chaque fois. Le mythe dure depuis 1964 et l’une de ses premières apparitions en public : c’était dans Goldfinger, le troisième opus des James Bond.

Nous en sommes depuis Skyfall au 23ème épisode de la série des James Bond, et… Si les générations de Mustang ont été moins nombreuses, il y en a tout de même eu cinq. Nous en avons touché l’ultime version, une Boss 302, d’un millésime tout juste lancé aux USA. C’est l’un des tous premiers exemplaires arrivés en France par le biais d’Import Trader, importateur de véhicules américains, qui l’importe à un tarif plus intéressant que certains petits copains.

Ford Mustang Boss 302

Au premier regard les Ford Mustang accrochent le regard… Surtout les Boss 302 ! Simplement en raison d’une palette de couleurs bien particulière, puisqu’à part le « Performance white » et le « Black », elle se cantonne aux couleurs vives, avec en exclusivité le splendide « School Bus Yellow »… Mais notre « Grabber Blue », même s’il n’est pas spécifique à la Boss 302, n’était pas mal non plus. Et avec les stickers noirs « Boss 302 », les roues noires, et surtout cette belle lame noire (elle aussi) en bas du spoiler, cette Mustang est purement splendide. Même à l’arrêt elle fait le spectacle et attire la sympathie de tous !

Ford Mustang Boss 302. 302 ça ne veut pas dire 3.02 litres bien entendu mais 302 cubic inches, soit (vous l’avez bien évidemment calculé de tête) 4948 cm3 ! Au programme, 444 chevaux mais surtout un couple monstrueux de 52.5 mkg, de quoi faire de beaux dessins sur la route avec la paire de gros feutres que l’on a à l’arrière : des Pirelli P Zero en 285/35 YR19.

Ford Mustang Boss 302

Pour éviter de faire des tours sur soi-même à chaque occasion, la Ford Mustang Boss 302 dispose de deux clefs de contact: une première, blanche, pour tous les jours, et une seconde, rouge, qui libère la grosse cavalerie et (un bonheur n’arrive jamais seul) range les aides à la conduite. L’étiquette qui accompagne cette clef rouge l’indique clairement : c’est du très lourd, à ne pas laisser à ses enfants !

Et au volant les choses sont parfaitement claires : la Boss 302, c’est viril ! L’embrayage est ferme, la boite aussi, mais on est tellement content de trouver une boite manuelle 6 rapports dans une auto américaine qu’on lui pardonne. D’ailleurs, la Boss 302 n’existe pas en boite automatique… Et puis, il y a ce couple digne d’une locomotive, qui fait que l’on peut économiser des changements de rapports !

Ford Mustang Boss 302Ford Mustang Boss 302

La Ford Mustang Boss 302 respecte pour notre plus grand plaisir les traditions : un V8 gorgé de couple, une sonorité de fou et un essieu arrière rigide, comme sur une diligence ! Mais tout cela est mélangé avec des éléments très modernes, comme la distribution variable par exemple. Ce mélange tradition-technologies est explosif !

444 chevaux, 52.5 mkg, aucun convertisseur de couple pour piquer des chevaux au passage, un train arrière façon wagon de chemin de fer… De quoi bien se marrer sur le papier, mais aussi dans la pratique. Chaque accélération se dose, mais même avec deux doigts de pied seulement sur la pédale, on profite déjà de belles remises en vitesse. Si on y met le pied entier, et qu’en plus on a utilisé la clef rouge… Ca envoie du gros ! Remerciements à l’autobloquant et au pont court… De quoi donner le sourire à n’importe quel dépressif ! Ça devrait être remboursé par la sécu, tiens.

Ford Mustang Boss 302

Ca envoie du gros et ça procure de bonnes sensations, on le répète. Le moteur a comme tout bon pony-car beaucoup de ressources en bas, mais la surprise vient du fait que ça ne s’émousse pas lorsqu’on monte dans les tours ! Au contraire, la zone rouge est placée à 7500 tr/min. On s’est arrêté bien avant par égards pour le futur propriétaire, car cet exemplaire était tout neuf mais c’était vraiment tentant ! Le tout se fait avec un son exceptionnel, un vrai glou-glou-glou de V8 comme on aime. L’utilisation de la clef rouge permet l’usage du Launch Control.

Sur notre Boss 302, la suspension est parfaite : ferme juste ce qu’il faut, elle contient parfaitement les mouvements de caisse, mais sans rendre la voiture inconfortable. Une américaine bien suspendue comme ça, c’est une réelle nouveauté ! L’amortissement est réglable (sur 5 positions), ce qui est la preuve qu’il s’agit là d’une sportive accomplie. Le freinage est signé Brembo.

Ford Mustang Boss 302

Sur le circuit de Laguna Seca, en Californie, la Ford Mustang Boss 302 s’est montrée plus rapide que la GT 500, mais… également plus rapide que la BMW M3 et même que l’Audi R8 ! Une version « Mustang Boss 302 Laguna Seca » s’affiche également au catalogue. Elle se distingue notamment par la banquette arrière supprimée au profit de renforts de caisse, son différentiel Torsen et son spoiler avant spécifique, livré démonté car il est réservé à un usage piste.

L’intérieur est à l’avenant de ce que peut être la conduite : super sympa. L’ambiance à bord commence par les splendides sièges baquet Recaro, brodés Boss 302. Ça continue avec le pommeau de levier de vitesses façon boule de billard, ainsi qu’avec les compteurs au look exotique. L’ordinateur de bord inclut une application pour la piste, avec notamment un accéléromètre et un chronomètre.

Ford Mustang Boss 302

Tiens, parlons des compteurs d’ailleurs. La graduation en miles est parfaitement lisible (il ne manquerait plus que ça) mais celles en km/h est minuscule, car les chiffres très serrés sont placés à la base de l’aiguille, qui est assez large. C'est illisible. Il faudra donc retenir les valeurs en miles des limitations de vitesses françaises : 30, 55, 68 et 80 mph...

Et puisqu’on en est à parler des défauts, faisons mention de la finition. Elle est digne d’une voiture américaine, c’est-à-dire que c’est du niveau d’une Twingo. Le haut du tableau de bord est très bien réalisé mais c’est à peu près tout, le reste étant quelconque. Avec une mention spéciale tout de même pour la large baguette en plastique au-dessus des vitres avant et les panneaux latéraux arrière, d’un plastique dur, moyennement bien fixé et qui sonne creux.

Ford Mustang Boss 302

Bien entendu, cette finition ne doit pas faire oublier le niveau d’équipement dont est capable cette Ford Mustang, la voiture étant très bien équipée. Mais en la matière, la concurrence européenne (principalement allemande) fait aussi bien et va même plus loin dans le raffinement, avec des options interdites à la Mustang. Cela a cependant un prix, et notre Boss 302 proposée par Import Trader affiche un tarif sans concurrence. Et on imagine, aux vues des qualités de l’auto, que les 4000 exemplaires de cette série limitée devraient vite se vendre…

Le ramage vaut largement le plumage. La Ford Mustang Boss 302 propose tous les ingrédients que l’on attend d’une voiture américaine, à commencer par un moteur généreux. Mais elle est également capable de faire claquer un chrono… Une pure réussite que l’on aurait bien gardée.

Réagir à l'essai de la Ford Mustang Boss 302 sur notre forum

Ford Mustang Boss 302

Texte Manu Bordonado
Photos Régis Laporte

Aerozing

La séance photo de Régis Laporte a été rendue possible grâce à la complicité d'Aerozing. Aerozing c'est une école de pilotage, de la voltige, du perfectionnement en vol, travail aérien, de la location et vente d'avion... L'adresse idéale pour découvrir la Camargue, la Provence, les Calanques, Sainte Victoire ou le Castellet via la Sainte Baume... 7j/7, just fly by yourself ! Merci à eux pour leur excellent accueil.

Aerozing

Bookmark and Share


Ford Mustang Boss 302 : Fiche technique
Marque : Ford
Modèle : Mustang Boss 302
Années de production : 2013-
Moteur
Type du moteur : 8 cylindres en V à 90°
Energie : Essence
Disposition du moteurLongitudinal avant
Alimentation Gestion intégraleFord
Suralimentation -
Distribution-
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 92.2 x 92.7 mm
Cylindrée 4948 cc
Compression11.0
Puissance444 ch à 6500 tr/min
Couple52.5 mkg à 4500 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscaleNon comm.
TransmissionPropulsion
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx-
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreEssieu rigide, ressorts
Freins avantDisques ventilés Brembo (356 mm)
Freins arrièreDisques ventilés (300mm)
ABSSerie
Pneu avant255/40 ZR19
Pneu arrière285/35 ZR19
Dimensions
Longueur479 cm
Largeur188 cm
Hauteur140 cm
Coffre348 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)-
0 à 100 km/h-
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA-
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir61 litres
Autonomie autoroute- km
CO2NC
Prix & équipements
NB d'airbags4
ClimatisationSérie
Prix de baseNC
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Ford Mustang Boss 302
Crédit pas cher pour votre Ford Mustang Boss 302
Donnez votre avis
ici

Ford Mustang: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Ford


Aucun avis posté sur Ford Mustang Boss 302