8071 fiches techniques
538 essais
24 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 audi a3 break
 seat leon cupra 300
 corvette c3
 clio 2
 golf
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Seat Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Seat Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Seat  



Bookmark and Share


Seat Leon 2.0 TDI : Fiche technique
Accueil Autoweb > Essais routiers > Seat >

Essai Seat Leon 2.0 TDI


Librairie Seat


Seat Leon 2.0 TDI : Essai

Cela fait bien longtemps que Seat n'utilise plus les miettes laissées par les autres constructeurs, Fiat puis Volkswagen. Dernier exemple en date : La Seat Leon 2.0 TDI. Impressions de conduite.

  Seat Leon 2.0 TDI

Si le nom de Walter De'Silva vous est inconnu, sachez que c'est lui qui a dessiné les Alfa 147 et 156 avant de partir officier chez Seat. Là, sans être passéiste, sans copier ce qui se fait chez les concurrents, sans être tapageur, il a réussi à donner à la gamme Seat des lignes qu'on ne retrouve pas ailleurs. La gamme est récente, belle, et les modèles ont un air de famille tel qu'il faut parfois ajuster son œil pour voir la différence, surtout pour différentier une Altea ou une Toledo de la nouvelle Leon. Tout le monde y voit une Seat Altea, et les propriétaires de cette dernière regardent avec étonnement la nouvelle Seat Leon. Les joies de rouler avec un modèle fraîchement sorti ! Comment définir la ligne de la Leon ? Ce n'est pas un monospace, ce n'est pas un coupé, ce n'est pas une berline bicorps traditionnelle, mais elle mélange ces genres avec adresse. Les courbes et les jeux de reliefs brouillent également les cartes : elle parait plus longue et plus fine qu'elle ne l'est en réalité. On notera les poignées de portes arrière masquées dans le montant, que l'on connaissait déjà sur les 147 et 156…

Mécaniquement, on a affaire à du connu (Golf, Jetta, Touran, Passat, A3, Octavia), tant pour ce qui concerne le châssis que ce qui concerne le moteur. Le 2.0 TDI, avec ses injecteurs-pompe, son double arbre et ses 16 soupapes, reste la motorisation de référence dans ce segment depuis son apparition en 2003. Il garde les caractéristiques du moteur à injecteurs-pompe, à savoir un moteur qui claque un peu plus et un fonctionnement plus binaire qu'un moteur à rampe commune, mais il a beaucoup progressé. Les claquements ont seulement lieu à froid. Sous forte accélération l'insonorisation remplit son office, on n'entend qu'un peu plus le moteur, sans que ce soit gênant. Le reste du temps, il se fait oublier.

Il se fait oublier, mais celui qui aura besoin d'accélérer pourra compter sur lui. Les 32.7 mkg sont présents de 1750 à 2500 tr, ça pousse très correctement, tandis que le moteur est capable de monter dans les tours si le conducteur le souhaite. Passer 4000 tr/min n'est pas laborieux, c'est rare sur un diesel. Cependant, c'est bien sur en utilisant les régimes intermédiaires que l'on conduira, un rythme déjà rapide mais que l'on ne ressent pas à bord, car on sent que le moteur ne force pas, impression renforcée par l'insonorisation. Une réussite.

Seat Leon 2.0 TDI

Côté châssis, c'est du tout bon. Certes, c'est ferme, mais ce n'est pas inconfortable : c'est du confort à l'allemande. L'amortissement est très bon, la caisse ne pompe pas et ne prend pas trop de roulis. Il y a vraiment de quoi s'amuser sur petite route. L'équilibre est assez neutre. Le train arrière se positionne facilement en entrée de virage, et ne bouge plus par la suite. L'ESP veille mais n'a pas besoin d'entrer en jeu, le comportement est sain. En revanche, sa fonction antipatinage peut être mise à contribution en sortie de courbe en cas de conduite active, car le couple est présent en quantité sur les roues avant. Cette Seat Leon 2.0 TDI présente des réglages de châssis idéaux, et il semble donc tout à fait superflu d'en passer par le pack Sport-Up, qui implique de surcroît les jantes 17 pouces, plus coûteuses et moins confortables.

  L'intérieur de la précédente Seat Leon était repris de l'Audi A3. Celle-ci reprend, et c'est logique, le tableau de bord de la Seat Altea. La position de conduite est parfaite, ce qui n'est pas étonnant compte tenu de la quantité de réglages disponibles. Le dessin du tableau de bord est agréable, mais fait la part belle aux plastiques de grandes dimensions. Malheureusement, la qualité perçue n'est pas au rendez-vous, la matière utilisée n'étant pas particulièrement flatteuse. Elle l'est toujours plus que dans l'Ibiza, certes, mais elle reste malgré tout dure et granuleuse, et se rayera sans doute facilement.

Seat Leon 2.0 TDI

Côté équipement, la version Stylance dont nous avons disposé se révèle complète : les 4 airbags sont présents à l'avant, ainsi que les airbags rideaux sur toute la longueur de la voiture. Ne resteront que les airbags latéraux arrières, option que vous prendrez ou non en fonction de la présence de sièges enfants. Pour en finir avec la sécurité, sachez que l'ESP est également de série, ainsi que le témoin de surveillance de la pression des pneus ! Côté confort, on pourra compter sur le régulateur de vitesse pour conserver quelques points sur le permis, mais aussi sur le volant multifonction, la climatisation automatique bizone, le rétroviseur intérieur photochrome et les désormais classiques phares à capteur de luminosité et fonction Follow me home . Reste en option le facultatif : toit ouvrant, phares bixénon, aide au stationnement, l'installation Bluetooth et bien sur le GPS.

Par définition aussi aboutie qu'une Golf ou une A3, la Seat Leon y ajoute un grain de folie grâce à une ligne qui sort vraiment de l'ordinaire, tout en s'affichant à un prix relativement compétitif qui vous fera fermer les yeux sur la qualité des plastiques intérieurs.

Réagissez sur le forum

Marque : Seat
Modèle : Leon 2005 2.0 TDI 140
Années de production : 2005-2011
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Injection directe, injecteurs-pompe
Suralimentation Turbo à géométrie variable Garrett + intercooler
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 81.0 x 95.5 mm
Cylindrée 1968 cc
Compression18.0
Puissance140 ch à 4000 tr/min
Couple32.7 mkg à 1750 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscale8 cv
TransmissionTraction
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx0.32
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu 4 bras
Freins avantDisques ventilés (288mm)
Freins arrièreDisques (255mm)
ABSSerie
Pneu avant205/55 VR16
Pneu arrière205/55 VR16
Dimensions
Longueur432 cm
Largeur177 cm
Hauteur146 cm
Coffre341 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)205
0 à 100 km/h8.7
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA16.6
1000 mètres DA30.2
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir55 litres
Autonomie autoroute- km
CO2147 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags8
ClimatisationSérie
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Seat Leon 2.0 TDI
Crédit pas cher pour votre Seat Leon 2.0 TDI
Donnez votre avis
ici

Seat Leon 2005: voir aussi...

Aucun avis posté sur Seat Leon 2.0 TDI