8079 fiches techniques
540 essais
11 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 1.7 di
 peugeot boxer 2.2 hdi
 corvette c3
 clio 2
 golf
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Seat Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Seat Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Seat  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Seat >

Essai Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130


Librairie Seat


Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130 : Essai

Seat Ibiza TDI 130 Sport

Sur les automobiles, certaines choses n'évoluent pas ou peu, tandis que d'autres vont d'innovations en innovations. Dans cette catégorie, le diesel est en bonne place. La plupart des constructeurs sont venus tard au diesel, mais les différentes législations le mettant en valeur, tout constructeur se doit d'avoir dans sa gamme une bonne motorisation diesel.

Et parmi les constructeurs les plus actifs on trouve le groupe Volkswagen, le premier à avoir monté un diesel véritablement plaisant dans une petite voiture, à avoir monté un turbo-diesel dans une voiture compacte, à avoir démocratisé l'injection directe, mis au point les injecteurs-pompe, etc… Ces injecteurs-pompe permettent à un simple et compact 1.9 turbo-diesel de développer une puissance de 130 chevaux, un chiffre inimaginable il y a quelques années. Et quelle tentation de rentrer un tel moteur dans une petite voiture ! Le groupe Volkswagen ne résistera pas longtemps et le placera sous le capot de sa compacte au caractère le plus affirmé : l'Ibiza.

L'Ibiza est une voiture qui a toujours été jolie, dessinée avec goût par des italiens mais qui n'avait pas toujours eu châssis et le moteur qui vont avec. Avec la génération 2002, table rase de tout cela. La plate-forme est l'A0 reprise de la Skoda Fabia et de la Polo, mais adaptée au caractère plus sportif de l'Ibiza. Associé à une ligne dessinée par l'auteur de l'Alfa 147 et motorisée par le TDI qui a participé au succès de la Golf IV, cette Ibiza aurait-elle toutes les qualités ? Mettons-nous au volant et vérifions.

Pour commencer, on se sent bien installé. Comme souvent chez VAG, les multiples réglages aident à trouver une bonne position, et les sièges sport, aux tissus agréables, sont accueillants. Les plastiques du tableau de bord semblent plus flatteurs que ceux que la SDI que nous avions essayé, mais il faudrait avoir les deux à côté pour comparer. Notre version d'essai dispose de deux informations spécifiques aux premiers exemplaires de TDI 130 : température d'huile et voltmètre. Ces cadrans ne sont maintenant plus disponibles, rationalisation oblige.

Contact. Effectivement on a bien affaire à un TDI. Ca claque pas mal, moins cependant que dans d'autres véhicules du groupe VAG. On prend la route, le moteur ronronne et commence déjà à se faire oublier. Par contre, il y a autre chose qui ne se fait pas du tout oublier : la suspension. Elle est vraiment très ferme, et pas vraiment confortable. Il faut dire que nous disposons de la finition Sport, c'est la seule disponible avec le moteur TDI 130. Elle a entretemps été remplacée par la finition FR. Nous avions trouvé l'Ibiza SDI un peu ferme, mais ce n'est rien à côté de la TDI 130. La direction est légère est agréable, tout comme la commande de boite, qui est un vrai régal. Les commandes tombent bien en main, et tout ceci nous donne envie de hausser le ton : on est dans la version Sport, oui ou non ?

Et là, à seulement 1300 tr/min en 3°, on appuie sur la pédale de droite. Ca prend un peu de vitesse, ça arrive vers les 1600 tr/min, et pfuuuuit, gaaaaazzzzzzzzzzzz. Terrible, ça vient d'un coup, c'est assez marrant. Pour calmer le jeu, on passe en 4° mais ça pousse en fait presque autant. Terrible, nous voilà en train de passer les rapports avant les 3000 tr/min et pourtant ça marche drôlement bien. Seule la 6° parvient à calmer le jeu et encore, une autre voiture en 6° vitesse reprendrait sans doute moins bien que ça. C'est simple, la voiture marche vraiment fort tandis que le moteur tourne lentement et ne donne jamais l'impression de forcer. On se marre bien, vive le diesel.

Mais la route commence à se déformer et à tourner. Et là c'est la surprise. D'abord la suspension, tout à l'heure ferme, se montre maintenant géniale, amortissant comme il faut les irrégularités. Il faut savoir que notre vitesse sur cette petite route n'est pas celle qui devrait être la notre et de loin. Mais le châssis encaisse facilement. Pour être bien en TDI 130, roulez vite ! Le premier virage nous saute au visage. On tourne le volant et ça passe tout seul. C'est d'autant plus agréable que les diesels ont la fâcheuse habitude de sous-virer en raison de leur poids sur les roues avant. Rien de tout ça ici. Ca se confirme plus loin, on saute de virage en virage, ça ne sous-vire jamais, c'est neutre et le train arrière n'hésite pas à aider à la manœuvre. On se croirait au volant d'une 206 S16, ce qui n'est pas rien. Attention, là aussi, l'arrière peut parfois se montrer joueur. Mais un petit coup de volant bien placé remet tout en place. Dans le pire, l'ESP veille. Mais le châssis est tel que nous ne le déclancherons jamais au cours de cet essai au rythme… rapide.

Nous voici maintenant sur autoroute. La suspension y est là aussi trop ferme mais en revanche le moteur tourne très doucement. Consommation dérisoire. On profite de l'accalmie pour détailler un peu l'équipement de la voiture. On regrette que la climatisation automatique ne soit qu'une option et que des éléments comme le détecteur de pluie ou les phares automatiques soient indisponibles. L'essai est fini. Il va falloir ramener la voiture. Mais avant, on va sortir de l'autoroute et revenir par les petites routes, histoire de profiter une dernière fois de ce diesel pas comme les autres.

Finalement, il ne faut pas voir la Seat Ibiza TDI 130 comme un diesel mais comme une GTI un peu particulière, avec les avantages et les défauts qui vont avec : performances et confort relatif. Si vous ne cherchez pas expressément à vous amuser en voiture, passez votre chemin. Dans le cas contraire, l'essayer est sans doute l'adopter…

Réagissez sur le forum


Bookmark and Share


Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130 : Fiche technique
Marque : Seat
Modèle : Ibiza 2002 TDI 130
Années de production : 2002-2009
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Injection directe, injecteurs-pompe
Suralimentation Turbo à géométrie variable + intercooler
DistributionArbre à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre
Alésage & Course 79.5 x 95.5 mm
Cylindrée 1896 cc
Compression19.0
Puissance130 ch à 4000 tr/min
Couple31.6 mkg à 1900 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscale7 cv
TransmissionTraction
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx0.31
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu directionnel
Freins avantDisques ventilés
Freins arrièreDisques
ABSSerie
Pneu avant205/45 WR16
Pneu arrière205/45 WR16
Dimensions
Longueur398 cm
Largeur170 cm
Hauteur144 cm
Coffre267 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)211
0 à 100 km/h9.4
0 à 160 km/h24.9
0 à 200 km/h-
400 mètres DA16.8
1000 mètres DA30.4
Consommations
Sur route4.9
Sur autoroute7.0
En ville7.1
Conduite sportive10.9
Consommation moyenne6.6
Réservoir45 litres
Autonomie autoroute643 km
CO2143 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags4
ClimatisationSérie
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130
Crédit pas cher pour votre Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130
Donnez votre avis
ici

Seat Ibiza 2002: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Seat

Les fiches techniques des concurrentes :Skoda Fabia I RS
Volkswagen Polo IV TDI 130

Aucun avis posté sur Seat Ibiza 2002 1.9 TDI 130