Accueil Autoweb > Essais routiers > Renault >

Essai Renault Captur dCi


Librairie Renault


Renault Captur dCi : Essai

Renault Captur dCi

Depuis mi-2011, dans le segment des polyvalentes il se vend plus de crossovers que de minispaces. C’est partant de ce constat que le Renault Captur vient succéder dans la gamme au Modus. Avec un charisme incomparable !

Il faut bien le dire, les crossovers font partie de ce que Renault appelle à juste titre des véhicules à image. Ce sont du reste les seuls véhicules dont les ventes sont en progression actuellement... A noter que c’est le cousin Nissan Juke qui occupe 70% du marché ! Passer du Modus au Captur est donc pleinement justifié. Car dès le premier coup d’œil la messe est dite : le Modus ne faisait rêver personne, tandis que le Captur fait tourner les têtes, comme nous nous en sommes vite aperçu durant notre essai, surtout avec cette version bleue Pacifique. Le toit de couleur contrastée est destiné à séduire ceux qui rêvent de Mini Countryman ou de Fiat 500L. Mais ça nous rappelle également un peu l’AvanTime…

Renault Captur dCi

Sous le capot (qui a l’élégance de s’ouvrir avec l'aide de vérins), trois moteurs turbo : le TCe 90 déjà vu sur les Clio et Logan, le nouveau TCe 120 (un 4 cylindres de 1.2 litre) accouplé à la boite EDC, et l’incontournable dCi 90. Tellement incontournable que nous sommes partis avec celui-ci. Petite déception au passage de voir qu’il n’y a pas de dCi 130 ou même 110. Les gros rouleurs et les amateurs de dynamisme risquent d’aller voir ailleurs…

Le Renault Captur mesure 4.12m, soit seulement 6 cm de plus que la dernière Clio. Avec seulement 4 cm de plus en largeur et 12 cm de plus en hauteur, force est de reconnaitre que le Captur offre une habitabilité sensiblement supérieure. A l’avant bien entendu, mais surtout à l’arrière où la banquette coulissante permettra d’avoir plus de place que dans une Laguna aux genoux ou un coffre allant jusqu’à 455 litres. La Modus est enterrée.

Renault Captur dCi

L’intérieur dispose d’éléments adaptés aux loisirs : notons par exemple les sièges, dont les housses à fermeture éclair sont lavables en machine. Et dont on peut changer de couleur quand on veut en se rendant chez Renault, pour mieux personnaliser son habitacle. Un habitacle d’ailleurs lumineux malgré l’absence de toit ouvrant ou panoramique et qui comporte de nombreux rangements pour un total de 27 litres. Mention spéciale à la boite à gant « Easy box » qui s’ouvre comme un tiroir et dans laquelle on peut carrément ranger un sac à main ! Pour autant, l’habitacle est chiche en porte-gobelets et n’offre pas de poches aumônières derrière les sièges avant. Comment peut-on être inventif d’un côté et passer à côté de ces points-là ?

Comme à l’extérieur, de nombreux éléments permettent de personnaliser le Renault Captur à son image (sic), comme c’est le cas notamment sur les Mini Countryman mais aussi tout simplement les Citroën DS3 et… la nouvelle Clio. Les plastiques sont de couleurs claires et (éventuellement) vives, et l’habitacle est réellement sympa. Ces dits plastiques sont par contre durs et sonnent creux : on a connu des Renault bien mieux finies que cela. Mais la couleur devait sans doute empêcher l’usage de plastiques moussés. Reste que c’est un défaut relativement criant…

Renault Captur dCi

Quelqu’un chez Renault a enfin compris que les gammes à dormir dehors, avec 36 niveaux de finitions, d’ambiance, de packs et autres, étaient incompréhensibles pour le client (et pour nous aussi). La marque a donc (enfin !) simplifié la gamme avec les finitions Life, Zen et Intense, auxquelles il faut rajouter la Business que l'on retrouve dans à peu près toutes les marques.

La position de conduite est bonne, grâce à toutes sortes de réglages, et les commandes sont globalement logiques et bien situées, mais quelques interrupteurs restent malheureusement cachés. On pense ici au sélecteur régulateur/limiteur de vitesse, bêtement placé sous le frein à main et qui oblige à se pencher pour voir ce qu'on fait. A côté, tout aussi mal placé, se trouve la touche Eco dont on se sert souvent. En effet, la touche Eco rend notamment la climatisation plus économe, et l’accélérateur (beaucoup) moins sensible. Mais du coup, avec seulement 90 chevaux, avec 100 kg de plus que la Clio, les limites sont immédiatement atteintes… Ça passe en ville ou sur route dégagée à vitesse constante, mais dans tous les autres cas de figure il faudra couper systématiquement la position Eco pour avoir des accélérations un minimum suffisantes. Et quand c'est nécessaire… On cherche le bouton.

Renault Captur dCi

Bien entendu, et malgré sa garde au sol de 200mm, le Renault Captur dCi n’a pas été conçu une seule seconde pour le franchissement. D’ailleurs, il n’existe pas en 4 roues motrices… La tenue de route en tout cas est fidèle à la marque : on peut rouler extrêmement très vite en toute sécurité, sans aucune notion de pilotage. Le Captur est facile à emmener… Dans la tradition Renault quoi. Il y a une autre tradition Renault que le Captur a plus de mal à respecter : celle du confort. Ici, les grandes ondulations sont très bien filtrées, comme toujours, mais les petites irrégularités se font sentir un peu sèchement. Rien de grave, mais Renault nous avait habitué à faire figure de référence en ce domaine. On soupçonne les roues en 17 pouces d’y être pour quelque chose.

En matière de sécurité, Renault a un savoir-faire incontestable, et pas question que le Captur y fasse exception. ABS, ESP, les arrimages Isofix, et tous pleins d’airbags (pour être étouffé et non blessé en cas d’accident). On s’attend à la note maximale à l’Euro-NCAP.

Renault Captur dCi

En termes de tarif, le Renault Captur se situe (évidemment) au niveau du Peugeot 2008 équivalent, donc en dessous de la Mini Countryman. Mais sensiblement au-dessus de modèles de moindre notoriété comme la VW CrossPolo. Mentionnons le Fiat Seidici, moins cher et infiniment mieux motorisé (135 chevaux !), et le copain Dacia Duster, certes plus rustique et moins glamour mais… près de 5000 € moins cher.Cela dit, avec un tel look et un réseau commercial aussi dense, on n’a aucune inquiétude sur le succès à venir du Renault Captur. Un succès international d’ailleurs, car ses pères comptent bien le vendre un peu partout dans le monde… Y compris en Corée du Sud, où il sera vendu sous la marque Samsung.

Le Renault Captur dCi 90 est un véhicule aussi séduisant qu’agréable à l’usage. Avec des matériaux plus qualitatifs et un moteur dCi plus musclé, nous étions vraiment proches du sans faute.

Texte: Manu Bordonado
Photos: Régis Laporte

Le R-Link

La prise en main du Renault Captur était également l’occasion d’enfin essayer le R-Link, dernier né de Renault en matière d’infodivertissement. Il ne remplace par le récent Média-Nav, mais se place plus haut en gamme que ce dernier.
Plus complet, le R-Link offre du coup plus de menus. Beaucoup plus de menus, et beaucoup d’applications. Car comme une tablette tactile, le R-Link offre la possibilité d’installer et de désinstaller nombre d’applications.

Application Coyote pour le R-Link

Au fil de ces menus aussi complets que difficiles à parcourir en conduisant, une évidence nous est apparue. Tout comme dans un smartphone, on pourrait se passer de beaucoup de choses ! Notons tout de même quatre applications qui ont retenues notre attention.

  • Une application vous lit le journal pendant que vous conduisez.
  • Une application qui reproduit le son d'autres types de moteur, en suivant le régime moteur et la vitesse !
  • Une application permet de regarder des vidéos à l’arrêt. Sympa pour occuper les enfants à l’occasion !
  • L’application Coyote est intégrée à l’appareil, ce qui constitue une première que l’on salue ! Voilà un outil que nous apprécions, même si cette application est payante...

Réagir à l'essai du Renault Captur dCi sur notre forum

 

Bookmark and Share


Renault Captur dCi : Fiche technique
Marque : Renault
Modèle : Captur dCi
Années de production : 2013-
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Rampe commune
Suralimentation Turbocompresseur
DistributionArbre à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre
Alésage & Course 76.0 x 80.5 mm
Cylindrée 1461 cc
Compression15.2
Puissance90 ch à 4000 tr/min
Couple22.4 mkg à 1750 tr/min
Transmission
Boite de vitesses5 rapports
Puissance fiscale5 cv
TransmissionTraction
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistance électrique dégressive
Cx-
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu souple
Freins avantDisques ventilés (280mm)
Freins arrièreTambours (228mm)
ABSSerie
Pneu avant205/60 R16
Pneu arrière205/60 R16
Dimensions
Longueur412 cm
Largeur178 cm
Hauteur157 cm
Coffre455 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)-
0 à 100 km/h-
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA-
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir45 litres
Autonomie autoroute- km
CO295 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags6
ClimatisationSérie
Prix de base19600 euro
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Renault Captur dCi
Crédit pas cher pour votre Renault Captur dCi
Donnez votre avis
ici

Renault Captur: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Renault

Les fiches techniques des concurrentes :Peugeot 2008 1.6 e-HDi 92

Aucun avis posté sur Renault Captur dCi