8096 fiches techniques
541 essais
18 visiteurs sur le site


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Renault Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Renault Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Renault  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Renault >

Essai Renault Twingo Matic


Librairie Renault


Renault Twingo Matic : Essai

La Renault Twingo première du nom se voulait une voiture spécialement conçue pour la ville. Mais dès lors, il était impératif de pouvoir proposer une version sans pédale d’embrayage.

C’est ainsi qu’est apparue la Twingo Easy. Son embrayage piloté était un régal en ville, et avait pour qualités le fait de ne pas dégrader les performances et de ne pas entacher la consommation de cette citadine. Mais rien n’est parfait, et il semblerait que la version Easy n’était pas d’une fiabilité exemplaire. Beaucoup ont été ensuite converties en versions classiques ! Mais le constructeur avait une solution de remplacement, avec une boite tout à fait adaptée à la situation.

Renault Twingo Matic

En effet, la Twingo est proche mécaniquement de la Super 5. C’est ainsi qu’est apparue la Twingo’Matic, reprenant la boite auto de la Renault Super 5 Automatic. Il s’agit d’une unité à la gestion électronique assez évoluée en comparaison de ce que l’on trouve alors à la concurrence, mais qui ne peut compter cependant que sur 3 rapports. 3 rapports, c’est bien peu, même si le moteur a progressé entretemps. En effet, l’antique moteur C3G de 55 chevaux a laissé la place au bien plus moderne D7F de 60 chevaux. Plus petit, plus vif, plus économique, il a une mission de taille : animer la Twingo avec seulement 3 rapports.

Pour rappel, le convertisseur de couple d’une boite automatique permet, de part son patinage, de se contenter de moins de rapports qu’une boite manuelle. Mais moins il y a de rapports, plus le convertisseur est obligé de patiner pour compenser les écarts entre les rapports, au préjudice des performances… Accélération et consommation en tête.

Renault Twingo Matic

En terme d’étagement, voici ce que ça donne : le premier rapport de notre Twingo’Matic s’apparente à la 2° d’une Twingo à boite 5, le second rapport correspond vaguement à la 3° habituelle, tandis que le troisième rapport est équivalent à la 5° d’une Twingo à boite courte (celles qui ont la climatisation). La consommation s’en ressent : compter un litre de plus qu’une autre Twingo, qui n’a déjà rien d’économique.

Du côté des performances, les chiffres sont là : la Renault Twingo’Matic est de loin la Twingo la plus lente jamais commercialisée. Passe encore en vitesse de pointe puisqu’avec 150 km/h, elle s’aligne sur les Twingo de son époque. Logique puisque son 3° rapport correspond plus ou moins, on l’a dit, à la 5° des autres versions. Mais le 0 à 100 km/h déguste car la Twingo’Matic est molle au démarrage : 17.2 secondes, soit 4 secondes dans la vue comparée à la boite méca : un boulevard ! Le kilomètre départ arrêté n’est pas brillant non plus, avec 38.1 secondes. Heureusement, cela ne se sent pas tant que ça une fois au volant. Et oui, nous nous attendions tellement à une voiture poussive que nous avons été agréablement surpris. Sans dire que la Twingo’Matic est un bolide, elle se déplace sans aucun problème. La boite est un peu fainéante et il ne faut pas hésiter à la brusquer un peu au rétrogradage. A noter qu’elle conserve le rapport engagé au lever de pied, très appréciable en conduite rapide : certaines boites 6 rapports asiatiques ne savent toujours pas le faire !

Renault Twingo Matic

La Renault Twingo’Matic se base sur la Twingo Pack Plus et elle en reprend présentation et équipements. A savoir l’intérieur velours, les vitres électriques, la fermeture centralisée avec télécommande, les antibrouillards… mais la clim n’est malheureusement pas disponible sur la Matic: pas la place sous le capot ! En revanche, comme elle se destine en priorité à la ville, sa finition lui permet d’accéder à la quasi-impérative direction assistée. Il était également possible d'avoir sa Twingo'Matic en finition Initiale...

En ville, il faut bien reconnaitre que la Twingo’Matic est la reine. La boite auto nous débarrasse de la corvée des changements de vitesse dans la circulation, et la direction surassistée permet de se faufiler avec 2 doigts ! Associée à un rayon de braquage diabolique, la Twingo’Matic se conduite comme une auto-tamponneuse ! On y prend vite goût, et peu de voitures offrent un tel plaisir en ville.

Renault Twingo MaticExtérieurement, rien ne distingue une Twingo’Matic d’une autre Twingo Pack à part les deux détails suivants : le discret logo 'Matic enroulé autour du O de « Twingo », et des enjoliveurs qui lui sont spécifiques, identiques à ceux de la Clio Chipie. Intérieurement aussi, on est en présence d’une Twingo avec toutes les qualités et les défauts que cela implique. Les qualités, se sont la visibilité, les aspects pratiques, et bien évidemment ce formidable rapport encombrement/habitabilité, souvent copié mais jamais égalé, même sur la Twingo II. Les défauts restent une finition et une position de conduite un peu datées, et des sièges avant qui ne maintiennent pas assez les jambes sur les longs trajets, en raison d’assises trop courtes. La sécurité non plus n’est plus d’actualité, sans ABS et avec seulement 2 airbags, sans parler du niveau de protection de la caisse…

La tenue de route de la Twingo n’est jamais piégeuse, mais jamais gratifiante non plus car cela sous-vire rapidement. Cela peut être un souci sur d’autres autos, mais ça l’est moins sur cette auto que l’on destine quasi exclusivement à un usage urbain. Le confort de suspension est pour sa part tout à fait satisfaisant.

Renault Twingo Matic

En occasion, des affaires ne sont pas rares. Victime de sa réputation de voiture poussive, la Twingo’Matic est peu recherchée. Seules les personnes âgées s’y intéressent, mais il s’agit d’une clientèle qui aime acheter du neuf. Aussi, il est possible de trouver des exemplaires très peu kilométrés à vil prix. Et comme la mécanique est éprouvée…

La Renault Twingo’Matic est tout sauf sportive. Mais elle reste une reine en ville, offrant là toute la mesure de ses compétences. Le tout pour un tarif discount de nos jours…

Réagissez à l'essai de la Renault Twingo'Matic sur le forum

 

Bookmark and Share


Renault Twingo Matic : Fiche technique
Marque : Renault
Modèle : Twingo (X06) Matic
Années de production : 1997-2001
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Gestion intégrale
Suralimentation -
DistributionArbre à cames en tête
Nombre de soupapes2 par cylindre
Alésage & Course 69.0 x 76.8 mm
Cylindrée 1149 cc
Compression9.6
Puissance60 ch à 5250 tr/min
Couple9.7 mkg à 2500 tr/min
Transmission
Boite de vitessesAuto 3 rapports
Puissance fiscale5 cv
TransmissionTraction
AntipatinageNon
ESPNon
Châssis
Direction Crémaillère
Cx-
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu en H
Freins avantDisques (238mm)
Freins arrièreTambours (180mm)
ABSNon
Pneu avant155/70 TR13
Pneu arrière155/70 TR13
Dimensions
Longueur343 cm
Largeur163 cm
Hauteur142 cm
Coffre168 litres
Poids840 kg
Performances
Poids/Puissance14
Vitesse maxi (km/h)150
0 à 100 km/h17.2
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA20.6
1000 mètres DA38.1
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne8.3
Réservoir40 litres
Autonomie autoroute- km
CO2NC
Prix & équipements
NB d'airbags1
Climatisation-
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Renault Twingo Matic
Crédit pas cher pour votre Renault Twingo Matic
Donnez votre avis
ici

Renault Twingo (X06): voir aussi...

Aucun avis posté sur Renault Twingo Matic