Accueil Autoweb > Essais routiers > Porsche >

Essai Porsche Cayman S


Librairie Porsche


Porsche Cayman S : Essai

Cayman aux dents longues...
Texte et photos Thomas Riaud

Le Cayman est bien plus qu’un Boxster coupé, surtout en version S. Car avec son Flat 6 3.4 de 320 ch, le Cayman S dispose d’une puissance de feu supérieure aux premières 911 turbo. Voilà le genre de bestiole sympathique, mais caractérielle, à ne pas mettre entre toutes les mains !

Porsche Cayman S

Déjà, au début des années 80, Porsche tentait de rompre la monoculture pesante de l’inoxydable 911. Cela a débouché sur des GT à moteurs avant (924, 944, 928) boudées par les puristes malgré leurs indéniables qualités. Au milieu des années 90, Porsche abandonne les modèles à moteurs avant… et se trouve toujours tributaire de la 911 ! Pour élargir sa clientèle, Porsche tente alors une approche différente en lançant un petit roadster doté d’un moteur placé cette fois en position centrale arrière : ce sera le Boxster. Un modèle plus dans l’esprit maison qui a pourtant à sa sortie lui aussi été injustement dénigré par certains, jugé à la va-vite comme une « sous-Porsche » destinée plutôt aux femmes. Aujourd’hui, le Boxster a trouvé une place légitime dans la gamme Porsche aux côtés de la 911, mais aussi dans le cœur des hommes, des vrais, convaincus par les qualités multiples de ce roadster hautement sportif.

Porsche Cayman S

Bien qu’étroitement dérivé du Boxster de deuxième génération, le Cayman (lancé en 2005) s’est d’emblée imposé comme un authentique modèle Porsche, trait d’union parfait entre le Boxster - idéal pour les balades cheveux au vent - et l’indéboulonnable 911, GT de prestige dont la réputation n’est plus à faire. Mais si le Cayman est effectivement semblable à une déclinaison coupé du Boxster, il se rapproche davantage de la 911 par sa philosophie plus sportive, surtout à travers cette variante survoltée baptisée S. Une vraie berlinette à moteur central arrière évoquant dans sa philosophie une lointaine et illustre 904 GTS, en mariant agilité et efficacité.

Porsche Cayman SA l’instar du Boxster, le Cayman « cru 2009 » bénéficie d’un profond restylage, magnifiant encore un peu plus sa bestialité à peine contenue. Les boucliers avant et arrière sont retravaillés ainsi que les optiques, désormais à LED, afin de coller à la mode et de donner un regain de personnalité. Bien sûr, comparé au Cayman d’entrée de gamme, le S se distingue par une monte pneumatique plus généreuse (18" au lieu de 17) et sa double sortie d’échappement spécifique. L’intérieur taillé pour deux grandes personnes, toujours aussi ergonomique et bien construit, bénéficie quant à lui d’une console centrale repensée, avec un nouveau GPS à écran tactile (option à près de 3000 €). Bien sûr, cette opération séduction s’accompagne de son lot d’innovations techniques, la plus notable étant l’apparition de la fameuse boîte robotisée PDK à 7 rapports, ou l’introduction de nouveaux moteurs plus compacts, plus propres puisque à injection directe d’essence… et encore plus performants !

Porsche Cayman S

Ainsi, le Cayman d’entrée de gamme a désormais le droit à un « Flat 6 » 2.9 litres développant 265 ch (au lieu de 245), tandis que la version S ici à l’essai bénéficie du gros 3.4 revendiquant pas moins de 320 ch, soit près de 100 ch au litre ! Un moteur rauque et mélodieux, plein comme un œuf à tous les régimes, permettant à cette stricte 2 places relativement légère (1350 kg revendiqués) de claquer des chronos de premier ordre. Jugez plutôt :  comptez 5.1" pour atteindre les 100 km/h, tandis que la vitesse de pointe s’établie à 275 km/h. What else ?

Bien sûr, parce que sans maîtrise la puissance n’est rien, ce Cayman aux dents longues fait montre d’une remarquable efficacité en toutes circonstances. Cela commence par une position de conduite parfaite, permettant même aux grands gabarits de trouver rapidement leurs marques. Bien calé au fond de sièges enveloppants gainés de cuir, on a une vue périphérique idéale sur ce coupé à échelle humaine, permettant d’avoir tout de suite le compas dans l’œil. Tout tombe bien sous la main, à commencer par le levier de vitesses commandant sur notre modèle d’essai une traditionnelle boîte mécanique à 6 rapports parfaitement bien guidée et étagée. Ensuite, dès les premiers kilomètres, on a la savoureuse sensation de ne faire plus qu’un avec ce châssis, très rigide et parfaitement équilibré. De quoi rapidement se prendre au jeu et enfiler comme des perles chaque virage qui se présente devant la gueule de ce carnassier de l’asphalte. Malgré cette débauche d’efficacité, le confort demeure toujours très acceptable, signe de la réelle polyvalence du Cayman S. Ceci est d’autant plus vrai que ce coupé dispose de 2 coffres digne de ce nom (de 150 et 260 litres), dont un accessible depuis un hayon.

Porsche Cayman S

Mais n’allez pas croire pour autant qu’il s’agisse d’une voiture familiale. Car pour les plus exigeants, Porsche a pensé à doter son enfant terrible d’une touche magique Sport permettant de libérer le double échappement mais aussi l’écurie d’une manière encore plus prompte, tout en raffermissant les suspensions. De quoi transfigurer cette propulsion un tantinet joueuse en une vraie pistarde ! Les accélérations paraissent encore plus vives, et même si dans cette configuration le confort y perd un peu, il y a fort à parier que le pilote s’attardera sur ce mode, en prenant soin de ne pas ramener en souvenir un « Kodak administratif » !  Un bonheur n’arrivant jamais seul, sachez que le freinage en acier classique (encore optimisé sur cette nouvelle génération Type 987 II) offre un mordant et une endurance à toute épreuve, y compris lors de grosses attaques répétées. Une vraie Porsche, quoi !

Porsche Cayman S

De plus en plus GT dans l’âme, surtout dans cette configuration S, ce Cayman au grand cœur a atteint une telle maturité qu’il peut presque désormais faire de l’ombre à sa grande sœur, la 911 Carrera. Et oui : désormais, la jeunesse n’hésite plus à bousculer les anciens ! Cela est vrai sur le papier, mais aussi au moment de signer le chèque, puisqu’un Cayman S "de base" vous coûtera une somme rondelette. Evidemment, l’auto étant personnalisable à l’envie grâce à une liste d’options longue comme le bottin des télécoms, la facture peut vite dépasser les 70 000 €. Le prix d’une certaine idée de la perfection…

Réagir sur notre forum

 

Bookmark and Share


Porsche Cayman S : Fiche technique
Marque : Porsche
Modèle : Cayman S
Années de production : 2009-
Moteur
Type du moteur : 6 cylindres à plat
Energie : Essence
Disposition du moteurLongitudinal central arrière
Alimentation Injection directe
Suralimentation -
Distribution2 doubles arbres à cames en tête + Variocam Plus
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 97.0 x 77.5 mm
Cylindrée 3436 cc
Compression11.5
Puissance320 ch à 7200 tr/min
Couple37.7 mkg à 4750 tr/min
Transmission
Boite de vitesses6 rapports
Puissance fiscale22 cv
TransmissionPropulsion
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx0.29
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreMc Pherson
Freins avantDisques ventilés (318mm)
Freins arrièreDisques ventilés (299mm)
ABSSerie
Pneu avant235/40 ZR18
Pneu arrière265/40 ZR18
Dimensions
Longueur435 cm
Largeur180 cm
Hauteur131 cm
Coffre410 litres
Poids1415 kg
Performances
Poids/Puissance4.42
Vitesse maxi (km/h)280
0 à 100 km/h5.3
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA13.4
1000 mètres DA24.2
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir64 litres
Autonomie autoroute- km
CO2230 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags6
ClimatisationSérie
Prix de base62823 euro +6000 euro (écotaxe)
Malus annuel :160 euros
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Porsche Cayman S
Crédit pas cher pour votre Porsche Cayman S
Donnez votre avis
ici

Porsche Cayman: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Porsche

Les fiches techniques des concurrentes :Audi TT (A5) RS
BMW E82 Série 1 M Coupé Essai: BMW E82
Ford Mustang GT Essai: Ford Mustang
Infiniti G 37S Coupé Essai: Infiniti G

Aucun avis posté sur Porsche Cayman S