Accueil Autoweb > Essais routiers > Mitsubishi >

Essai Mitsubishi Space Star CVT


Librairie Mitsubishi


Mitsubishi Space Star CVT : Essai

Autrefois Monospace compact (1998-2005), la Mitsubishi Space Star est désormais une petite voiture taillée pour la ville. En effet, depuis 2012, ce patronyme a été attribué à la version européenne de la Mirage. Après 8 ans de loyaux services, on pourrait penser que l’heure de la retraite a sonné pour la citadine de la marque aux 3 diamants. Mais il n’en est rien comme en atteste ce second restylage.

Mitsubishi Space Star

La Mitsubishi Space Star fait désormais figure de vétéran dans sa catégorie. Paradoxalement, la japonaise n’a jamais été aussi fraîche sur le plan stylistique. Exit la face avant banale et place au Dynamic Shield des derniers modèles de la marque. Concrètement, cela veut dire des phares plus effilés, un bouclier avant plus expressif et une calandre qui s’affirme. Les retouches à l’arrière sont plus subtiles mais contribuent à redonner un sacré coup de jeune à un modèle qui en avait bien besoin. Le bouclier arrière adopte un design plus travaillé tandis que les feux arrière voient leur configuration évoluer. Certaines versions y ajoutent une petite touche de sportivité avec un spoiler, des jantes aluminium bi-ton de 15’’ sans oublier des inserts rouges sur la calandre. Ajoutons à cela le béquet arrière intégrant le 3ème feu de stop qui permet alors d’obtenir un Cx de 0.27.

Mitsubishi Space Star

Ces modifications font gagner 5 cm au Space Star qui atteint désormais les 3.84m pour une masse annoncée à 860 kg, soit 15 de plus que la précédente mouture. Pour autant, l’habitabilité n’a pas évolué ce qui n’est pas bien grave, la petite japonaise n’usurpant pas son « Space ». Le rapport encombrement/habitabilité est assez bluffant. Les occupants trouveront leurs aises aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. La garde au toit et l’espace aux jambes sont largement suffisants même pour les grands gabarits.

Mitsubishi Space Star

A bord, les modifications apportées par cette remise à niveau sont beaucoup plus subtiles et il faudra un œil exercé afin de remarquer les nouveaux panneaux de porte, la nouvelle sellerie ou encore une instrumentation à contraste semi-élevé avec un habillage carbone. On retrouve donc une finition plutôt simple avec du plastique dur et surtout une ambiance plutôt austère qui est assez typique des productions japonaises. Les amateurs d’équipements high tech pourront tout de même trouver leur bonheur à bord de la Space Star. Cette dernière peut recevoir l’alerte de changement involontaire de voie (LDW), le passage automatique des feux de croisement aux feux de route (AHB), un système de réduction de vitesse avant collision avec détection des piétons (FCM), ou encore la caméra de recul ainsi qu’un écran WVGA tactile de 7’’ pouvant se connecter à un Smartphone (SDA). Pour cela, il faudra viser la finition Intense.

Mitsubishi Space Star

La version Red Line offre malgré tout la climatisation automatique, le démarrage sans clé, l’aide au démarrage en côte ou encore les 4 vitres électriques. Son habitacle est donc dépourvu d’écran multimédia ce qui n’est pas pour nous déplaire. Ce retour aux sources va nous permettre de nous concentrer sur l’essentiel : la conduite ! Et pour être honnête, nous n’avons pas encore appuyé sur le bouton Start, que nous râlons déjà. Cette satané colonne de direction n’est toujours pas réglable en profondeur et il nous est difficile de trouver une bonne position de conduite. Mais comment est-ce encore possible de se passer de ce réglage en 2020 ?

Mitsubishi Space Star

Fort heureusement, la Space Star se fait pardonner dès ses premiers tours de roues. Très clairement, cette nippone est à l’aise en ville et sur les trajets périurbains. Le 1.2 MIVEC à distribution variable, ici associé à une boîte CVT baptisée INVENS III, se montre particulièrement doux. Fort de 80 chevaux et de 10.8 mkg, ce petit 3 cylindres se montre suffisant pour mouvoir cette voiture avec un certain brio et sans à-coup. L’auto est aussi équipée d’un Start and Stop qui permet d’avoir un silence total à l’arrêt et surtout d’économiser du carburant. La consommation moyenne de cette nouvelle mouture est annoncée à 5.6 L/100 km (norme WLTP).

Mitsubishi Space Star

Sur autoroute, la Space Star fait également le job même si elle s’y montre un peu bruyante. Lors de notre essai, la voiture est parvenue à tenir de bonnes moyennes sans aucun souci et elle permet d’entreprendre des dépassements. Il faudra juste se faire à la boîte CVT, qui sans surprise envoie le moteur haut dans les tours à la moindre sollicitation du pied droit tout en gommant les sensations d’accélération. Malheureusement, les routes sinueuses ne sont clairement pas sa tasse de saké. C’est encore une fois la direction qui va se distinguer en mal. Imprécise et peu communicative, elle ne permet pas de placer la voiture correctement en courbe. Le freinage, sans être mauvais, nous a aussi laissé sur notre faim en raison d’un manque de mordant. Au final, la Space Star n’est pas une voiture dangereuse mais elle n’apprécie clairement pas (sa boite CVT non plus) qu’on la brusque.

Mitsubishi Space Star

Certes, la Space Star n’est pas du genre à distiller du plaisir de conduite. Reste que pour moins de 15 000€, elle propose une motorisation suffisante associée à une boîte automatique particulièrement douce qui permet d’aller d’un point A à un point B. Il s’agit d’une offre sans concurrence ou presque… A vrai dire, seule la Dacia Sandero Stepway TCe 90 parvient à proposer mieux… pour 1.000€ de moins.

Texte: Hatem Ben Ayed
Photos: Constructeur
Mitsubishi Space Star

Bookmark and Share


Mitsubishi Space Star CVT : Fiche technique
Marque : Mitsubishi
Modèle : Space Star (2013) 1.2 Mivec CVT
Années de production : 2020-
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Gestion intégrale
Suralimentation -
DistributionDouble arbre à cames en tête + MIVEC
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 75.0 x 90.0 mm
Cylindrée 1193 cc
Compression11.0
Puissance80 ch à 6000 tr/min
Couple10.8 mkg à 4000 tr/min
Transmission
Boite de vitessesCVT
Puissance fiscale4 cv
TransmissionTraction
AntipatinageSérie
ESPSérie
Châssis
Direction Crémaillère, assistance électrique dégressive
Cx0.27
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreMultibras
Freins avantDisques ventilés (250mm)
Freins arrièreTambours (203mm)
ABSSérie
Pneu avant175/55 R15
Pneu arrière175/55 R15
Dimensions
Longueur384 cm
Largeur167 cm
Hauteur149 cm
Coffre235 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)-
0 à 100 km/h-
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA-
1000 mètres DA-
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir35 litres
Autonomie autoroute- km
CO2127 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags6
ClimatisationSérie
Prix de base16990 euro
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Mitsubishi Space Star CVT
Crédit pas cher pour votre Mitsubishi Space Star CVT
Donnez votre avis
ici

Mitsubishi Space Star (2013): voir aussi...

Site officiel du constructeur : Mitsubishi

Les fiches techniques des concurrentes :Renault Clio (X98) TCe 75

Aucun avis posté sur Mitsubishi Space Star CVT