Accueil Autoweb > Essais routiers > Mitsubishi >

Essai Mitsubishi Lancer Evolution


Librairie Mitsubishi


Mitsubishi Lancer Evolution : Essai



Si la marque Mitsubishi bénéficie d’une jolie notoriété, elle le doit en grande partie au prestigieux palmarès de sa Lancer et de ses diverses Evolution. Nous avons pu mettre la main sur la dernière descendante de la noble lignée.

Tout comme la Nissan GT-R, les français ont longtemps rêvé des différentes Mitsubishi Lancer Evolution sans pouvoir s’en offrir une, l’importateur d’alors ne croyant pas nécessaire de nous la proposer. Cela profitait alors en grande partie à Subaru, qui en profitait pour vendre tout un stock d’Impreza GT Turbo puis STI.

Mitsubishi Lancer Evolution X

Bref, Mitsubishi Motors et son importateur, le groupe Frey, ont le bon goût de proposer à son catalogue une Lancer Evolution, dixième du nom ! Après des améliorations par petites touches pour les précédentes Lancer, l’Evolution X est entièrement nouvelle. Des promesses, toujours des promesses ?

La première promesse de la Lancer Evolution, c’est sa ligne. Car on va vous dire honnêtement : certains modèles précédents manquaient franchement d’allure, et ne valaient que par la taille du spoiler et de l’aileron. Ici, on a toujours ces éléments bien entendu, ainsi que cette calandre Jet Fighter, mais le reste de l’auto a également une grande allure ! Du reste, on n’a pas compté les commentaires positifs et les pouces levés durant notre essai.

Mitsubishi Lancer Evo X

Le ramage est bien évidemment (et heureusement) à la hauteur. Le tout nouveau 4B11, 2 litres 16 soupapes à distribution MIVEC et turbo développe aujourd’hui 295 chevaux à (seulement) 6500 tr/min. Le couple n’est pas en reste, avec une belle valeur de 37.3 mkg à 3500 tr/min.

Au choix, la Lancer est disponible dans une version dépouillée GSR, avec une nouvelle boite manuelle à 5 rapports rapprochés, et une version MR plus haut de gamme notamment, équipée d’une boite 6 à double embrayage SST. Laquelle choisir ? Si vous voulez vous amuser (et en Lancer on veut toujours s’amuser), il faut incontestablement la boite manuelle, même si elle ne compte malheureusement que 5 rapports : la boite SST lissera fatalement trop les sensations…

Mitsubishi Lancer Evolution

Et des sensations, la Lancer peut en donner… ou non. Car vous le savez bien pour l’avoir expliqué à Maman chez le concessionnaire, la Lancer est avant tout une berline 4 portes avec un coffre, utilisable comme une familiale classique, mais avec la sécurité supplémentaire des 4 roues motrices. Quel Papa modèle vous faites… Donc oui, vous pouvez tout à fait rouler au quotidien avec l’auto en laissant les sensations rangées dans un coin. Attention toutefois, la boite tire très court et pourrait vous fatiguer sur les longues étapes d’autoroute. Dotée d’un moteur souple et d’une sonorité sympa, la Lancer sait très bien faire la voiture quotidienne.

Mais passé 3000 tr/min… Le turbo ouvre, la puissance arrive fort, et ça pousse, ça pousse, ça pousse… ça pousse fort jusqu’à la zone rouge, mais de manière linéaire, de telle façon qu’on n’a pas envie de tirer les rapports. Ca ne se conduit quand même pas comme un diesel ! Car avec un 0 à 100 parcouru en moins de 6 secondes et un 1000m abattu en presque 26 secondes… La Lancer envoie du gros. De quoi tenir le choc face à une Focus RS par exemple, mais rester un poil en retrait d’une STI. En sensations aussi, ainsi qu’en sonorité. Le 4B11 gronde comme un gros 4 cylindres à l’échappement travaillé, sans plus.

Mitsubishi Lancer Evolution X

Pour la grosse attaque, la boite à 5 rapports rapprochés est impeccable. Ferme, elle nécessite d'être maniée avec poigne mais elle se montre précise et rapide grâce à des synchros multiples sur tous les rapports. En prime, elle nous oblige à nous intéresser à la voiture et à participer, voire à s’amuser avec un talon-pointe par ci par là ! On ne regrette pas une seule seconde la boite SST !

On ne vous fera pas l’affront de vous raconter que la Lancer dispose d’une transmission intégrale. Avec 4 titres pilote de champion du monde des rallyes, le contraire aurait été étonnant ! Le cocktail est ici… détonnant, tant la transmission S-AWC est sophistiquée. Elle se compose tout d’abord d’un différentiel arrière AYC intégrant un mécanisme de transfert de couple, pour plus de maniabilité dans les virages serrés. Ensuite, un différentiel central actif ACD intégrant un embrayage multidisque à commande électronique. Le tout se paramètre directement au volant selon 3 modes, Tarmac, Gravel et Snow. Mais pourquoi n’a-t-on pas eu la neige pendant notre essai !?

Mitsubishi Lancer Evo X

N’ayant pas de piste en terre à disposition ni de neige (sic...), nous n’avons utilisé que la position Tarmac. Et bien… Le résultat est très, très au-delà de ce que nous imaginions ! Avec une telle direction, on taille carrément les virages au scalpel ! A chaque virage on passe plus fort qu’au précédent, mais ça passe toujours aussi facilement. On provoque la voiture, on la jette maladroitement, on resserre la trajectoire, rien n’y fait : l’adhérence est absolument bluffante. Pire, elle nous fait comprendre que finalement on se traine... Et que tout parait facile à son volant ! Clairement, il nous semble impossible de se rapprocher des limites de la voiture sur route sèche. Et promis, on s’est craché dans les mains pour tenter d’y arriver !

Un résultat bluffant, sans suspension ni barre antiroulis active ! Il faut reconnaitre que ça n’est pas mal pour une plate-forme qui sert également aux Mitsubishi ASX et Outlander, mais aussi aux Jeep Compass et Patriot, aux Peugeot 4007 et 4008, au Citroën C-Crosser, aux Dodge Caliber et Avenger et j’en oublie… Voilà une plate-forme très polyvalente, et largement amortie !

Mitsubishi Lancer Evolution

On l’a dit, choisir la boite manuelle impose d’opter pour la finition dépouillée GSR. Enfin, pas si dépouillée que ça : il y a déjà la climatisation, les phares Xénon, les détecteurs de luminosité et de pluie, 9 airbags, et surtout une superbe paire de baquets Recaro. En fait, à part à la limite le Bluetooth et le GPS, l’essentiel y est. Mais on aurait apprécié tout simplement un volant réglable en hauteur, un poste réglable depuis le volant ou le régulateur de vitesse.

La Mitsubishi Lancer Evolution n’est pas accessible à toutes les bourses. Elle se montre sensiblement moins chère qu’une Audi RS3, mais au même prix qu’une Subaru STI, c’est-à-dire sensiblement plus chère qu’une Renault Mégane RS ou une Ford Focus RS. Bref, difficile de comparer avec une concurrence qui est presque inexistante. Mais 300 chevaux, un bon niveau d’équipement et un plaisir de conduite gros comme ça, ça se paie et le tarif nous semble justifié.

Mitsubishi Lancer Evo X

Puisqu’on parle budget, parlons aussi consommation, même si bien entendu ça n’est pas le critère selon lequel on choisira cette auto. Certes, en sortant la grosse attaque nous avons dépassé les 30 L/100, mais en roulant à un rythme où une Porsche ou autre sportive n’aurait pas fait mieux, STI en tête. Mais la surprise a été en conduite normale, sur nationale, où nous sommes descendus sans gros effort à 10 L/100 : un beau score pour une telle auto !

Avec sa sacrée gueule, la Mitsubishi Lancer Evolution en promet et… Tient toutes ses promesses ! Avec en prime quelques bonnes surprises comme la consommation en conduite courante. Pas de raison de se priver, ô cher père de famille responsable !

Texte & photos: Manu Bordonado
Vidéo: Images Manu Bordonado, voix Pascal Gourbeyre

Réagissez à l'essai de la Mitsubishi Lancer Evolution sur le forum

Le groupe Frey

Jean Claude DebardDepuis peu, le groupe Frey a repris l’importation pour la France des véhicules Mitsubishi. Ce groupe a une longue expérience en la matière, notamment pour avoir importé en France des marques comme Hyundai, Fisker, mais aussi Daihatsu ou le concurrent… Subaru ! Le groupe Frey connait bien la marque aux 3 diamants, puisqu’elle l’importe déjà en Suisse et en Hongrie.
Jean-Claude Debard, son charismatique président chez nous, promet de développer les ventes dans l’hexagone, tant par le développement de la gamme que par l’extension et la multiplication des points de vente. On ne peut que croire un homme aussi motivé et aussi motivant que lui, et qui a largement fait ses preuves avec Hyundai dans un passé proche.

 

 

 

 

Bookmark and Share


Mitsubishi Lancer Evolution : Fiche technique
Marque : Mitsubishi
Modèle : Lancer Evolution X GSR
Années de production : 2008-2014
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Injection directe
Suralimentation Turbocompresseur + intercooler
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 86.0 x 86.0 mm
Cylindrée 1998 cc
Compression9.0
Puissance295 ch à 6500 tr/min
Couple37.3 mkg à 3500 tr/min
Transmission
Boite de vitesses5 rapports
Puissance fiscale20 cv
TransmissionIntégrale
AntipatinageSérie
ESPSérie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx0.34
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreMultibras
Freins avantDisques ventilés (350mm)
Freins arrièreDisques ventilés (330mm)
ABSaucune
Pneu avant245/40 YR18
Pneu arrière245/40 YR18
Dimensions
Longueur451 cm
Largeur181 cm
Hauteur148 cm
Coffre328 litres
Poids1570 kg
Performances
Poids/Puissance5.32
Vitesse maxi (km/h)243
0 à 100 km/h6.1
0 à 160 km/h13.5
0 à 200 km/h27.0
400 mètres DA14.2
1000 mètres DA26.0
Consommations
Sur route10.0
Sur autoroute12.0
En ville-
Conduite sportive32.0
Consommation moyenne12.0
Réservoir55 litres
Autonomie autoroute- km
CO2243 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags8
ClimatisationSérie
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Mitsubishi Lancer Evolution
Crédit pas cher pour votre Mitsubishi Lancer Evolution
Donnez votre avis
ici

Mitsubishi Lancer: voir aussi...

Aucun avis posté sur Mitsubishi Lancer Evolution