8101 fiches techniques
542 essais
28 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 honda civic 1.3
 citroen citroen c5 v6 3.0 hdi
 corvette c3
 clio 2
 clio
 golf

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Toyota Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Toyota Flux RSS fiches techniques 
Derniers essais vidéo. Toyota  


Accueil Autoweb > Essais routiers > Toyota >

Essai Toyota Starlet 1.3 XL


Librairie Toyota


Toyota Starlet 1.3 XL : Essai

La Yaris a été la première Toyota à décrocher le titre de voiture de l'année. Avant elle, c'est la Starlet qui jouait l'entrée de gamme Toyota. Retour sur une voiture aussi discrète que fidèle.

Tout le monde a croisé un jour une Toyota Starlet, car elle n'est pas si rare que cela sur nos routes. Mais il y a en revanche très peu de chances pour que vous ayez fait attention à elle, tant sa ligne est discrète, inodore, incolore… Qui a dit insipide ?

Toyota Starlet

Son capot plat mais plongeant et sa ceinture de caisse assez basse, à l'encontre de ce qui se fait actuellement, donnent irrémédiablement un coup de vieux à cette petite berline qui n'en avait pas vraiment besoin. En revanche ces caractéristiques, héritées des japonaises des années 80, apportent une qualité qui se perd sur les voitures plus modernes : une visibilité sans faille. Un rapide tour du propriétaire permet de constater que le minimum est présent à partir de la finition XL : peinture intégrale et essuie-glace arrière. Pour ce prix, il n'y a pas d'enjoliveurs. La GL ajoute les jantes en alliage et une surmonte pneumatique qui n'est pas un luxe.

A l'intérieur, ça a également vieilli. Pas les matériaux, eux n'ont pas bougé depuis la construction de la voiture : ils vieillissent très bien. Le dessin en revanche n'est plus d'actualité, et on le constate où que l'on pose son regard, que ce soit les portes assez minces, le tableau de bord très bas, la position de conduite droite et haute ou le levier de vitesses fin et long. L'instrumentation et l'équipement en général sont assez chiches : il faut avoir une GL pour avoir le droit aux vitres électriques, à la fermeture centralisée (sans télécommande et uniquement via la porte du conducteur) et au compte-tours. A ce niveau, la climatisation reste bien entendu en option. Mais le pire n'est pas d'avoir une XL sans le pack électrique : c'est d'avoir la version de base, qui se passe même de la direction assistée : c'est une horreur en manœuvres.

Moteur. Ca reste du Toyota, c'est-à-dire que ça démarre immédiatement, si l'on n'a pas une vieille batterie bien sur (Sylvie, si tu me lis...). Une vraie montre, cette Starlet ! Sous le petit capot se trouve le "4E-FE", un 1300 cm3 dont la technologie sortait du lot à l'époque : injection électronique et double arbre à cames en tête commandant 16 soupapes. Cela lui permettait de développer une coquette puissance de 75 chevaux, pour un couple plus quelconque de 11.7 mkg au régime de 4300 tr/min. La boite de vitesses dispose de 5 rapports assez courts qui dynamisent l'ensemble d'autant plus facilement que la voiture n'est pas bien lourde.

Toyota Starlet

La Toyota Starlet pèse en effet moins de 900 kg, un poids qui laisse rêveur à une époque où la moindre Renault Clio de base pèse autour de la tonne. Son vaillant moteur double arbre lui permet ainsi d'atteindre près de 170 km/h chrono (et bien plus au compteur) et de franchir la borne du kilomètre départ arrêté en moins de 34 secondes. Mais plus que ces chiffres qui la plaçaient à l'époque parmi les plus vives de sa catégorie, ce sont les conditions de conduite qui importent. Et avec sa faible inertie et la réponse immédiate de son moteur, la Starlet est assez dynamique.

Pour autant, la Toyota Starlet ne donnera pas l'occasion de sortir la grosse attaque sur petite route. D'abord, la position de conduite est trop haute et les sièges trop peu enveloppants pour encourager cela. Ensuite et surtout, le châssis ne suit pas. Le train avant est vite débordé par les 75 chevaux, la suspension est trop souple pour contenir les mouvements de caisse et le train arrière ne désespère pas de passer devant. Il faut dire aussi qu'en la matière, Toyota aurait pu mettre autre chose que ces pauvres pneus en 165/70 R13, et surtout les acheter chez un meilleur manufacturier que celui qui a été choisi pour équiper la voiture en sortie d'usine…

Toyota Starlet

Côté confort, peut mieux faire également : la suspension n'est pas mauvaise en la matière, mais c'est le niveau sonore qui pêche. On entend le moteur mais aussi et c'est plus rare… la boite de vitesses. Nous avons pensé que la boite de vitesses de notre exemplaire d'essai était fatiguée, mais l'essai d'un autre exemplaire nous a démontré qu'il s'agit d'une constante sur ce modèle. La finition est pour sa part conforme au standards Toyota de l'époque : au-dessus de tout soupçon. Même au delà des 200.000 km, rien ne bouge, rien ne vibre et rien ne tombe jamais en panne.

Mais à qui peut s'adresser la Toyota Starlet ? Pas aux amateurs de mécanique, peu attirés par sa ligne, et pas non plus au grand public qui ignore jusqu'à son existence. Non, la Starlet se réserve aux amateurs de bonnes affaires qui savent qu'elle ne les laissera jamais tomber, en échange d'un budget minime. Mais pour cela il faut en trouver une à vendre : et personne ne veut se séparer de la sienne !

Réagissez sur le forum

Bookmark and Share


Toyota Starlet 1.3 XL : Fiche technique
Marque : Toyota
Modèle : Starlet 1.3 (EP91)
Années de production : 1996-1999
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition du moteurTransversal avant
Alimentation Gestion intégrale
Suralimentation -
DistributionDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 74.0 x 77.4 mm
Cylindrée 1332 cc
Compression-
Puissance75 ch à 5400 tr/min
Couple11.7 mkg à 4300 tr/min
Transmission
Boite de vitesses5 rapports
Puissance fiscale6 cv
TransmissionTraction
AntipatinageNon
ESPNon
Châssis
Direction Crémaillère, option assistance
Cx-
Suspension avantMc Pherson
Suspension arrièreEssieu de torsion
Freins avantDisques ventilés
Freins arrièreTambours
ABSEn option
Pneu avant145/80 TR13
Pneu arrière145/80 TR13
Dimensions
Longueur374 cm
Largeur164 cm
Hauteur140 cm
Coffre214 litres
Poids877 kg
Performances
Poids/Puissance11.6
Vitesse maxi (km/h)166
0 à 100 km/h-
0 à 160 km/h-
0 à 200 km/h-
400 mètres DA18.0
1000 mètres DA33.9
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville8.1
Conduite sportive-
Consommation moyenne-
Réservoir45 litres
Autonomie autoroute- km
CO2NC
Prix & équipements
NB d'airbags2 sur GLS
ClimatisationOption
Prix de basePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Toyota Starlet 1.3 XL
Crédit pas cher pour votre Toyota Starlet 1.3 XL
Donnez votre avis
ici

Toyota Starlet: voir aussi...

Aucun avis posté sur Toyota Starlet 1.3 XL