8071 fiches techniques
537 essais
30 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 chrysler grand voyageur
 infiniti q30
 corvette c3
 golf
 clio 2
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Mini Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Mini Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Mini >

Essai Mini


Librairie Mini


Mini : Essai

Une des nombreuses séries limitées de Mini

la Mini est né en 1959, pleine période d'expension pour l'automobile anglaise... Un ingénieur a pour mission de développer la voiture la plus compacte possible, capable d'emmener 4 personnes à son bord avec leurs bagages (pourvu qu'ils s'agissent de brosses à dent).

Cet ingénieur, Sir Alec Issigonis, développera plusieurs prototypes à la fin des années 50. Le site de production est designé comme étant le site de Longbridge (à côté d'Oxford) pour les Austin et Cowley pour les Morris. Le modèle sera vendue sous les deux marques. Le premier exemplaire n'est autre que le célèbre 621 AOK... Les étudiants d'Oxford se marre en regardant la bouille, les mécaniciens de l'atelier d'assemblage la sortent fièrement sur le parking, tout est beau, et pourtant...

Le modèle possédera plusieurs inventions révolutionnaires dont un qui est toujours en place 50 ans plus tard... La disposition transversale du moteur dans la voiture et non longitudinale. Et oui, ça peut paraître évident aujourd'hui mais à l'époque, c'était une révolution qui permettait de garder de l'espace pour l'habitacle. Les concepteurs de la voiture ne se doute pas encore du potentiel qui se cache sous les 3.05m de la voiture. De la compétition à la ville, des quartiers pauvres aux plus riches, des plus jeunes aux plus vieux elle a brillé partout... et ce pendant 40 ans.

8 mai 1959:
La première Mini sort des chaines de production. Elle sera vendue seulement 419 livres, bien moins chère que ses concurrentes directes (613 livres pour une Fiat 600, 716 livres pour une Renault Dauphine ou une Volkswagen Coccinelle). En fait, la BMC (British Motor Corporation, entreprise qui regroupe nombre de marques automobiles britanniques à l'époque) perd 30 livres par Mini produite. Une catastrophe ?? Non, car la voiture se vend comme des petits pains. 20 000 exemplaires vendus en moins de 8 mois...
1964:
Apparition de la suspension Hydrolastic censée améliorée le confort et la tenue de route déjà surprenante de la Mini.
1967:
Présentation de la Mini Mk II. Elle se différencie de la Mk I par sa nouvelle calandre (plus de moustache mais un espèce de rectangle, lunette et feux arrières plus grands). Des versions plus luxueuses seront développées, et on commence à voir apparaître des dérivés de la voiture (Riley et Wolseley, des Mini à 3 volumes). Ainsi la Mini posséde 2 moteurs différents dans sa gamme: le 850 cm3 (présent depuis sa sortie) et le 998 cm3 deja vu sous le capot des Cooper Mk I (nous reviendrons sur les Cooper par ailleurs)
1968:
la boite devient totalement synchronisée.
Ce sera une bien triste année, car la BMC devient la BLMC (British Leyland Motor Corporation) avec à sa tête un successeur de poids... Un certain Donald Stokes prend la tete de ce groupe, il a pour mission de redresser l'économie de l'automobile anglaise... Et pourtant, le pire est à venir. C'est un homme terriblement radin et rigide (c'est lui même qui se décrit comme tel, nous n'inventons rien...). Exit donc les services compétitions, les modèles Cooper sont appelés à disparaitre aussi, mais pas tout de suite, car ce modèle tire toute la gamme vers le haut...
1969:
Présentation de la Mk III. Plus de charnières de porte apparentes, poignées d'ouverture de porte interieures, glaces descendantes et non plus coulissantes, la plaque arrière n'est plus pivotante et ne permet plus de rouler le coffre ouvert, levier de vitesse droit. Le plus surprenant est la disparition de la suspension Hydrolastic, afin de revenir aux suspensions sèches des premiers modèles, l'Hydrolastic étant trop chère à fabriquer et pas assez fiable pour durer...
1970:
La marque "Mini" apparait et Morris et Austin sont priés de continuer sans ce modèle au catalogue
1984:
L'année de la honte pour tous les fans de Mini à travers le monde... En effet, la version Mk IV de la Mini vient de sortir. Elle est équipée en roues de 12 pouces (elle utilisait des 10 pouces depuis 25 ans), le bloc compteur passe derrière le volant sur tous les modèles (auparavant, seules certaines séries spéciales n'avaient pas le compteur au centre du tableau de bord), les feux arrières adoptent des feux de recul, des extensions d'aile sont placées pour compenser l'élargissement des voies dû aux roues plus grandes, les sièges avant sont systématiquement éuiqpés d'appui-têtes, on adopte un freinage assisté... Pour beaucoup de fan, la Mini n'est plus Mini, mais elle continuera à se vendre comme des petits pains...
 

S'en suivra les évolutions pour faire perdurer la gamme Mini. Au fil du temps, elle adoptera l'injection, des roues en 13 pouces, et même l'airbag !

1994:

Année à marquer d'une pierre blanche. En effet, le groupe BMW reprends le groupe Rover (et du coup la marque Mini). A partir de ce moment, le prix des Mini ne cessera pas d'augmenter. BMW savait que l'homologation du modèle serait caduque en 1999, et la marque devait soit tuer la Mini, soit laisser un grand vide... BMW n'eut pas d'autre intelligence que de faire grimper les prix jusqu'à ce que le modèle devienne trop chère pour le public, et donc invendable...

1999:
Fin de la production. Ce sont donc des millésimes 2000. 3 séries spéciales très rares et aujourd'hui recherchées voient le jour: la 40ème Anniversaire (peinture gris métal, déco specifique, roues en 13 pouces), la Forever (peinture bleu métal foncé, drapeau Anglais peint sur le toit, roues en 13 pouces), et la vraiment très recherchée et chère KnightBridge qui symbolise la fin de la dernière Mini (peinture couleur or, intérieur cuir blanc, ronce de noyer, et roues en 13 pouces).

ben™ from minicorp.net


  En savoir plus...

Un site incontournable des amateurs de Mini:
http://www.minicorp.net

 

Bookmark and Share


Mini : Fiche technique
Marque : MiniMini
Modèle : 850 1000
Années de production : 1959-19641983-1993
Moteur
Type du moteur : 4 cylindres en ligne4 cylindres en ligne
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteurTransversal avantTransversal avant
Alimentation CarburateurSUCarburateur
Suralimentation --
DistributionArbre à cames latéralArbre à cames latéral
Nombre de soupapes2 par cylindre2 par cylindre
Alésage & Course 62.9 x 68.3 mm64.6 x 76.2 mm
Cylindrée 848 cc998 cc
Compression8.310.3
Puissance34 ch à 5500 tr/min42 ch à 5250 tr/min
Couple6.1 mkg à 2900 tr/min7.0 mkg à 2600 tr/min
Transmission
Boite de vitesses4 rapports4 rapports
Puissance fiscale5 cv4 cv
TransmissionTractionTraction
AntipatinageNonNon
ESPNonNon
Châssis
Direction CrémaillèreCrémaillère
Cx--
Suspension avantBras transversauxBras transversaux
Suspension arrièreBras transversauxBras transversaux
Freins avantTamboursDisques
Freins arrièreTamboursTambours
ABSNonNon
Pneu avant5.20 x 10145/70 SR12
Pneu arrière5.20 x 10145/70 SR12
Dimensions
Longueur305 cm305 cm
Largeur141 cm144 cm
Hauteur135 cm135 cm
Coffre160 litres116 litres
Poids610 kg620 kg
Performances
Poids/Puissance17.914.7
Vitesse maxi (km/h)120132
0 à 100 km/h-19.5
0 à 160 km/h--
0 à 200 km/h--
400 mètres DA22.421.7
1000 mètres DA43.240.7
Consommations
Sur route-6.0
Sur autoroute-8.4
En ville-7.9
Conduite sportive--
Consommation moyenne7.35.8
Réservoir25 litres34 litres
Autonomie autoroute- km405 km
CO2NCNC
Prix & équipements
NB d'airbags--
Climatisation--
Prix de basePlus fabriquéePlus fabriquée
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Mini
Crédit pas cher pour votre Mini
Donnez votre avis
iciici

Mini : voir aussi...

Site officiel du constructeur : Mini


Aucun avis posté sur Mini