8071 fiches techniques
537 essais
23 visiteurs sur le site

Tapez un mot. clé (exemple : HDI, Golf)

 infiniti q30
 crx ee8
 corvette c3
 golf
 clio 2
 clio

Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :

Inscription
Désinscription

Question de sécurité :
en quelle année sommes nous ?
en 4 chiffres :



Derniers essais Audi Flux RSS essais 


Dernières fiches techniques Audi Flux RSS fiches techniques 
Accueil Autoweb > Essais routiers > Audi >

Essai Audi RS5


Librairie Audi


Audi RS5 : Essai

Résolument Sportive !
Texte et photos Thomas Riaud

Audi RS5

Ceux qui trouvaient la S5 un peu juste avec son V8 de 354 ch vont se réjouir à l’arrivée de la RS5. Chez Audi, la griffe RS veut dire look encore plus suggestif, finition personnalisée, mais surtout mécanique d’exception, assurée ici par un V8 porté à 450 ch. Place au sport !

Le coupé S5 et son V8 4.2 de 354 chevaux avaient déjà de quoi enthousiasmer. Mais pour donner la réplique aux BMW M3 ou Mercedes C63 AMG, il fallait bien remettre un soupçon de chevaux-vapeur dans l’écurie. En l’occurrence, c’est une bonne louche que Quattro GmbH (filiale à 100% d’Audi AG) a ajouté dans ce même moteur, retravaillé de fond en comble. En devenant RS5, le coupé gagne un cheptel de 96 chevaux, pour revendiquer finalement la puissance kolossale de 450 chevaux (à 8250 tr/mn). C’est toujours 30 chevaux de plus que sur la BMW M3 (ou la R8 V8 FSI !), mais c’est encore 7 ch de moins que le V8 6.2 de la Mercedes, qui se pose du coup comme sa plus sérieuse rivale. Pourtant, il n’y a pas de quoi intimider la RS5. Elle compense largement avec quasiment un quintal de moins sur la bascule, ce qui ramène le rapport poids/puissance à seulement 3,8 kg/ch.

Audi RS5

Et face à ses concurrentes qui sont de simples propulsions, cette Audi dégaine une redoutable transmission intégrale Quattro. Celle-ci, plus évoluée, renferme un inédit différentiel central autobloquant à pignons en couronne. Un système imparable pour garantir un « grip » optimal, à chaque instant. De quoi infliger une correction à la berline à l’étoile, qui doit rendre sur un 0 à 100 km/h deux dixième en faveur de l’Audi. Et puis, contrairement à Mercedes, le V8 Audi est du genre plus expressif, puisqu’il accepte de laisser filer l’aiguille du compte-tours à plus de 8400 tr/mn ! Un régime himalayesque pour un gros V8, qui donne à cette teutonne un tempérament latin. Un caractère bien trempé, qui transpire de partout à travers la plastique suggestive et exclusive de la RS5…

Bien sûr, la ligne élégante du coupé A5, qui sert de base à la RS5, est parfaitement préservée. Mais cette fois, plus question de faire dans la discrétion, y compris dans cette belle livrée blanc Ibis ! Enormes roues spécifiques de 19 pouces (voire 20 en option) garnies de gros freins de 365 mm, aileron amovible (dès 120 km/h), calandre singleframe grise argentée en nid d’abeille et extracteur d’air flanqué de 2 grosses sorties d’échappement ovales donnent le ton. Détail plus remarquable : les ailes, subtilement bombées, comme pour rendre un hommage appuyé au mythique Coupé Quattro, qui fête déjà ses 30 ans. Cette séance de bodybuilding sublime le coupé A5, et n’a rien à voir avec le délire d’un tuner fou. C’est propre, cohérent et net.

Audi RS5

Un état d’esprit que l’on retrouve bien entendu dans l’habitacle. Nous avons affaire à une vraie 2+2, qui offre l’avantage d’embarquer 4 adultes et leurs bagages (coffre de 455 litres). Bien sûr, les places avant sont les plus enviables. Elles sont plus spacieuses, tant au niveau de l’espace aux jambes que de la garde au toit, mais elles ont surtout l’immense mérite de se trouver aux avant-postes. Et quitte à être devant, autant choisir la place du conducteur. Du pilote même devrait-on dire, tant ce cockpit à la finition irréprochable fleure bon la sportivité. Là encore, on ne suggère plus : on montre sans fausse pudeur la vraie nature de cette GT de rêve. Les sièges baquets tendus de cuir Nappa sont hyper-enveloppants, et le carbone prend généreusement possession des lieux, des contre-portes au large tunnel de transmission.

A son sommet se dresse le levier de la boîte S-tronic à 7 rapports, seule transmission disponible. Elle peut s’utiliser comme une simple boîte automatique, mais elle reste pilotable du bout des doigts, depuis des palets situés idéalement derrière un volant gainé de cuir. Tout tombe impeccablement sous la main… ou sous les yeux, puisqu’un bref coup d’œil suffit pour surveiller les compteurs. Ces derniers siglés RS5 sont bien sûr spécifiques, et le compte-tours donne le vertige, avec une zone rouge culminant à plus de 8000 tr/min ! Un véritable appel du pied (droit !), qui incite à lancer le moteur, juste comme ça histoire de vérifier sa bonne santé. Le grondement du V8 4.2 rassure : on ne l’a pas démarré pour rien. Levier calé sur Drive et la RS5 traverse sans broncher, au pas, le centre de Strasbourg. En ville, elle se laisse mener tranquillement comme une vulgaire Mégane diesel, sans éveiller le moindre soupçon. Mais il suffit curieusement de franchir le Rhin, vers sa terre natale, pour que la RS5 laisse enfin éclater au grand jour son tempérament. L’autobahn nous déroule son long ruban d’asphalte, vierge de tout radar : gaaaaaz !

Audi RS5

C’est avec l’esprit aussi léger que nous avons le pied lourd sur la pédale de droite que nous avalons la file de gauche de l’autoroute. Cette fois, plus question de parler de Mégane « machinchose ». Le V8 Audi, plein comme un œuf dès les plus bas régimes, se réveille brutalement pour planter à la moindre flexion de la cheville l’aiguille du compte-tours dans le rouge, jusqu’aux 8500 tr/min autorisés par le rupteur. Avec un régime aussi haut perché, on aurait pu craindre un creux en bas, mais il n’en est rien, avec un couple de 43.9 mkg de 4000 à 6000 tr/min. Mieux : malgré l’absence de turbo ou de compresseur, ce moteur extraordinaire agit comme une fusée à deux étages. Jusqu’à 4000 tr/mn, la RS5 trace souverainement sa route, laissant déjà la plupart du trafic (et de la concurrence !) loin dans ses rétroviseurs. Mais le coup de grâce vient au-delà des 6000 tr/min. Le son du V8 devient encore plus grave et présent, les vitesses passent à la volée et votre dos s’enfonce dans le baquet tandis que le paysage bascule, d’un coup, vers l’arrière. La RS5 vous fait pénétrer dans un monde qui n’appartient plus qu’à elle, univers qui ne se limite pas qu’à de simples chiffres. Il faudrait pouvoir mesurer l’adrénaline, l’excitation et le plaisir.

Même si Audi a pris naturellement soin de visser au sol sa RS5 grâce à la transmission Quattro, le plaisir de conduite reste une constante grâce à son tout nouveau différentiel central autobloquant, « à roue de chant ». La RS5 devient typée propulsion, et donc ludique et agile à conduire, grâce à une répartition statique de 60% du couple sur le train arrière. Et si en mode « Sport », ESP totalement déconnecté, l’envie d’entretenir une belle dérive survient, sachez qu’elle peut aller jusqu’à 85% ! Evidemment, quelques raffinements font partie de la dotation de série, de manière à affiner encore un peu plus son pilotage, notamment grâce à un système Audi Drive Select encore plus évolué. Un mode Individual, accessible depuis le MMI, permet de paramétrer aux petits oignons la RS5. Calée sur Dynamic, la boîte S-tronic se trouve optimisée, avec à la clef des passages un peu plus rugueux mais vifs comme l’éclair en mode séquentiel. La direction et l’amortissement s’affermissent et le son à l’échappement, libéré par une gestion moteur plus permissive, se fait plus suggestif encore, en laissant filer à chaque lever de pied de petits « blop-blop » très communicatifs !

Audi RS5

 

De quoi se mettre en condition pour finir notre essai sur les routes sinueuses de la forêt Noire. A l’aise en ville et autoroutière accomplie capable de tracer à des vitesses supersoniques (250 km/h et même 280 contre une option à 1800 €), la RS5 est aussi une sacrée pistarde ! La direction à assistance variable, parfaitement calibrée, téléphone fidèlement le tracé de la route. Le moindre braquage engage le train avant, suivi comme son ombre par l’arrière. Quant au freinage, il remplit son office sans jamais faiblir: il y a 4 disques ventilés et percés de 365 mm, à 8 pistons ! Monsieur BMW, si tu nous regardes, on te salue bien... L’auto ne « pique » pas du nez, mais s’écrase au contraire sur ses 4 roues. Une efficacité redoutable qu’il est possible d’améliorer en choisissant les disques en carbone-céramique de 380 mm de diamètre, plus légers et endurants (option à... 7200 euros). Bref, que du bonheur… mis à part une consommation moyenne dépassant sans souci les 20 litres au 100 km en conduite sportive !

Plus méchante qu’une BMW M3, plus performante qu’une Mercedes C63 AMG tout en étant aussi polyvalente, la très efficace Audi RS5 se pose comme une redoutable arme blanche, dotée en prime d’une remarquable homogénéité. Ce coupé Grand Tourisme saura en effet autant séduire le paisible retraité de Miami que l’amateur de sensations (très) fortes habitant près du « Nürburg ». Un peu comme un coupé S5 sait le faire en fait. Sauf que toutes ces belles qualités se trouvent, sur la RS5, transposées à un niveau très largement supérieur, proche de la puissance deux. Tout comme le tarif d’ailleurs, qui s’envole du coup à 86 350 euros, sans la moindre option bien sûr. De quoi garantir une certaine exclusivité à cette RS5, à Miami… ou ailleurs !

Réagir à l'essai de l'Audi RS5 sur notre forum

Audi RS5

Bookmark and Share


Audi RS5 : Fiche technique
Marque : Audi
Modèle : A5 RS5
Années de production : 2010-
Moteur
Type du moteur : 8 cylindres en V à 90°
Energie : Essence
Disposition du moteurLongitudinal avant
Alimentation Injection directe
Suralimentation -
Distribution2 doubles arbres à cames en tête + VVT
Nombre de soupapes4 par cylindre
Alésage & Course 84.5 x 92.8 mm
Cylindrée 4163 cc
Compression-
Puissance450 ch à 8250 tr/min
Couple43.8 mkg à 4000 tr/min
Transmission
Boite de vitessesSequentielle 7 rapports
Puissance fiscale35 cv
TransmissionIntégrale
AntipatinageSerie
ESPSerie
Châssis
Direction Crémaillère, assistée
Cx-
Suspension avantTriangles superposés
Suspension arrièreBras tirés
Freins avantDisques ventilés (365mm)
Freins arrièreDisques ventilés (365mm)
ABSSerie
Pneu avant265/35 ZR19
Pneu arrière265/35 ZR19
Dimensions
Longueur465 cm
Largeur186 cm
Hauteur137 cm
Coffre455 litres
Poids- kg
Performances
Poids/PuissanceNC
Vitesse maxi (km/h)250, option 280
0 à 100 km/h4.7
0 à 160 km/h10.3
0 à 200 km/h16.4
400 mètres DA12.9
1000 mètres DA23.5
Consommations
Sur route-
Sur autoroute-
En ville-
Conduite sportive23.0
Consommation moyenne-
Réservoir64 litres
Autonomie autoroute- km
CO2252 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags8
ClimatisationSérie
Prix de base86350 euro +6000 euro (écotaxe)
Malus annuel :160 euros
Bonnes affairesPayer moins cher sa voiture neuve
Services
Assurance pas chère pour Audi RS5
Crédit pas cher pour votre Audi RS5
Donnez votre avis
ici

Audi A5: voir aussi...

Site officiel du constructeur : Audi

Les fiches techniques des concurrentes :Aston Martin V8 Vantage N420 Essai: Aston Martin V8
Corvette C6
Nissan GT-R (R35) Essai: Nissan GT-R
Porsche 911 (type 997) GT3 RS Essai: Porsche 911 (type 997)

Aucun avis posté sur Audi RS5